L'histoire des bâtiments

« Situé sur le ruisseau du Geer à ½ lieue de sa source, composé de deux couples de meules activées alternativement par un tournant à baquets de 14 à 19 pieds de diamètre, mis en mouvement au moyen d’un réservoir qui retient les eaux jusqu’à ce qu’elles soient suffisantes pour l’activer pendant quelques heures. Le bâtiment est construit en pierres et briques, couvert en ardoises, en médiocre état. Le revenu net de cette déduction faite du tiers pour dépérissement, frais d’entretien et réparation : 150 florins. "

 

Source du texte : A.E.L., archives du cadastre primitif de la province de Liège, dossiers communaux, Hollogne-sur-Geer, n°125. François MAHIELS, « Si Geer m’était conté », éd. De l’Aronde, 1998, p.172.

Ce texte est un des seuls faisant mention du moulin et décrivant ce dernier.


La destruction paritelle du barrage - déversoir en pierre en 1948 a provoqué l'arrêt de la roue du moulin à farine. Après restauration de ce premier, la roue a pu être remise en route en 2007.

Menu

Accueil
Contact
Patrimoine
Location de salles
Location de gîtes
Visite des moulins
Energies renouvelables
Liens
Plan du site
"On parle du moulin..."

Carte Ferraris 1777

Trace des deux moulins et du corps de logis sur un extrait des cartes des Pays-Bas autrichiens dédiées à leurs majestés Impériales et Royales par le Comte de Ferraris en 1777.